Dessin illustrant la galaxie des plateformes multi-tenants interconnectées

Bienvenue dans la galaxie des LMS Moodle du réseau des Chambres d’Agriculture !

  • 25 janvier 2022
  • Moodle
  • Corinne Hennebo

Vous allez découvrir comment les Chambres régionales d’agriculture ont réussi à mettre en place une « galaxie » de plateformes moodle interconnectées entre elles sur le plan national.

La simple digitalisation d’une planète

Tout a commencé bien avant la crise du Covid. Sophie Roguet, directrice de Resolia, l’organisme de formation de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture nous contacte. Elle souhaite introduire une dose de digitalisation dans les formations dispensées.

Outre son action d’organisation et d’optimisation, la mission de Resolia est de former tous les salariés et élus des Chambres d’agriculture. Ceux-ci sont répartis sur l’ensemble du territoire national. Compte tenu du secteur à couvrir, proposer des parcours en blended learning pour limiter les déplacements liés au présentiel prend tout son sens.

L’ampleur de la tâche ne rebute pas Sophie. Elle est sereine car elle a misé sur la robustesse et la fiabilité de la plateforme LMS moodle.

Sereinement, elle met donc en place son projet de digitalisation.

Les Chambres régionales d’agriculture se montrent intéressées par le déploiement de parcours blended learning auprès des agriculteurs de leur région respective. Elles lancent un benchmark. Elles mettent en concurrence différents prestataires. Au regard de la réussite du projet Resolia, c’est naturellement qu’elles se tournent vers la solution proposée par LMS Factory.

L’enjeux est de taille. L’organisation d’un réseau national de Chambres consulaires n’est pas seulement affaire de découpage régional. Il y a les enjeux « politiques ». Et il y a les problématiques de régionalisation que chaque Chambre régionale à mis en œuvre à l’aune de ses spécificités.

Le principal bénéfice attendu était de préserver l’indépendance de chacun tout en permettant l’optimisation que l’on peut attendre d’un réseau d’organisations professionnelles.

Une galaxie de planètes à interconnecter

La mission des Chambres régionales d’agriculture est de former les agriculteurs. Un public difficile à mobiliser, compte tenu de l’activité et sa forte saisonnalité. Et, ici encore, il faut prévoir une couverture géographique à l’échelle nationale.

D’une manière ou d’une autre, la digitalisation n’est pas la solution absolue. Mais c’est un composant nécessaire qui permet d’optimiser tous les dispositifs de formation à destination des agriculteurs – aide à l’installation, à la gestion, à l’optimisation, à la transformation.

Jusque-là, rien de sorcier. Mais alors l’ampleur du chantier se situe où, me direz-vous ?

Comment un réseau, une organisation professionnelle de taille nationale, organisée en entités régionales indépendantes les unes des autres, peut trouver une solution intelligente pour mutualiser les moyens, mettre en place des systèmes interconnectés librement les uns avec les autres, tout en conservant l’indépendance respective de chacune des entités ? Vous avez 2 heures !

Did you get the picture?

Vous commencez à bien la voir la vision de cet ensemble de planètes qu’il faut maintenant structurer de manière à les combiner entre elles, non ?

Peut-être parce que vous aussi vous vous débattez avec cette problématique ?

Pour résumer, la solution doit :

  • Être commune à toutes les Chambres d’agriculture
  • Interconnecter les plateformes de toutes les entités entre elles (Chambres régionales, départementales, Resolia)
  • Permettre à tous d’accéder à la bibliothèque nationale : FORMATHEQ
  • Permettre à chaque entité de conserver son indépendance et son identité
  • Mais aussi leur permettre de collaborer
  • Et si possible, offrir des conditions financières optimum

J’oubliais… certaines Chambres régionales sont elles-mêmes subdivisées en départements. Il faut donc prévoir autant d’organisations au sein d’une plateforme de Chambre régionale qu’il y a de Chambres départementales.

Ça vous donne le vertige ?

Nous aussi au début. Mais qu’à cela ne tienne ! Nous avons réfléchi, travaillé et forgé un ensemble de plugins qui rendent cette solution possible (et bien d’autres encore !).

Et le plugin moofactory-Organisations arriva !

Vous voilà maintenant soulagé !

L’idée de base : vous êtes indépendant et maitre de votre plateforme. Mais vous pouvez interagir avec d’autres plateformes dans la limite des droits que vous vous donnez les uns aux les autres. Vous pouvez travailler ensemble, être interconnectés, mais chacun conserve son indépendance, son autonomie, son identité et son mode de fonctionnement.

Démonstration par l’exemple :
Stéphane, manager départemental, gère en toute indépendance au sein de sa « sous-plateforme », ses propres formations et ses agriculteurs, au milieu d’une plateforme régionale mutualisée. Il peut interopérer avec les collaborateurs des autres plateformes, partager ses contenus et accéder à la Formatheq. Et bien sûr, sa plateforme est aux couleurs de son département, avec sa propre identité.

Mais encore ?

Grâce à ce plugin, Sophie et l’ensemble des équipes des différentes Chambres agricoles travaillent ainsi harmonieusement.

A aucun moment le choix de Resolia pour la plateforme LMS moodle n’a été remis en cause. L’ensemble des Chambres régionales d’agriculture a décidé de migrer sous moodle. Parce que c’est la solution open source qui leur permet de construire les formations qui « vont bien » et d’interopérer entre plateformes tout en conservant cette autonomie qui leur est propre.

« Il était évident pour nous que nous soyons tous sur la même plateforme pour développer notre intelligence collective et s’entraider en cas de besoin ».

Sophie Roguet – Directrice de Resolia

Les plateformes sont interfacées avec un annuaire CAS qui permet de gérer l’authentification de tous les collaborateurs.

En associant ces plugins de la suite moofactory à moodle (oui, nous ne nous sommes pas limités à 1 seul plugin) les Chambres d’agriculture gèrent leur organisation, leur segmentation en Chambres départementales librement. Elles font entrer les partenaires qu’elles souhaitent dans leur plateforme. Elles organisent des formations interrégionales avec des collaborateurs des 4 coins de l’hexagone et interopèrent entre plateformes.

En leur proposant des modalités d’organisation et de gestion idoines, toutes ces plateformes ont également su s’adapter pour répondre aux contraintes des prises en charge des formations par leur organisme financeur, VIVEA.

Côté technique, le patrimoine commun à toutes les Chambres en facilite la maintenance, l’hébergement et la mise à jour.

Sans compter que cette solution unique autorise une négociation commune. Donc des conditions tarifaires particulières et une économie d’échelle substantielle. Tout en garantissant à chacun un environnement contractuel indépendant et adapté à ses besoins.

Une toute jeune galaxie, de 4 ans seulement

Stimulées par la pertinence de la solution apportée, les 10 Chambres régionales d’agriculture clientes et Resolia ont développé, très rapidement, une offre de formation qui contient des centaines de cours, qui s’adressent à des dizaines de milliers d’utilisateurs. Et qui, bien au-delà des Chambres d’agriculture, sert l’ensemble de l’écosystème agricole. Pour le plus grand bonheur de leurs partenaires CFA et lycées agricoles, pour qui elles digitalisent aussi de la formation.

Un timing parfait, qui a permis aux Chambres digitalisées de ne pas se retrouver bloquées au plus fort de la crise du Covid.

Conclusion

Avec l’équipe de Resolia nous avons appris à connaitre le fonctionnement des Chambres d’agriculture, leurs besoins, leurs enjeux.

Fort de cette première expérience, ce qui a été fait pour les Chambres d’agriculture a depuis été reproduit pour des CFA, des organismes de formation de branches.
C’est à dire, permettre à des réseaux consulaires et professionnels qui impliquent des CFA, d’avoir un réseau national de formation pour une filière professionnelle liée à un métier.

La dimension nationale, voire internationale des projets n’est pas un frein. La connaissance métier et la capacité d’adaptation sont maintenant ancrées. Elles nous permettent de déployer ces systèmes beaucoup plus vite.

Si vous aussi vous appartenez à un réseau de CFA, de Chambres des métiers, à un réseau consulaire,
rejoignez le mouvement de ceux qui adaptent moodle à leur dispositif et non l’inverse !

Il existe une solution facile à mettre en place.  Une solution qui vous permet de développer en open source, sans vous ruiner, un système dans lequel vous bénéficiez conjointement de la mutualisation et de l’indépendance.

Contactez-nous : contact@lmsfactory.com +33 1 34 78 82 83